Tu te lances dans l’entrepreneuriat ou tu as une idée pour un nouveau produit et service ? Tu sais qu’il faut faire une étude de marché et tu as besoin d’un coup de pouce pour la commencer ? Tu es au bon endroit ! Je te propose une structure en 2 parties : questionnaire et recherche.

Questionnaire – À savoir

1) Pour éviter les abandons au maximum, il vaut mieux construire un questionnaire pas trop long en termes de nombre de questions (10-15 questions environ) ou en durée et l’écrire directement en préambule pour informer le sondé. Par exemple « Ce questionnaire comporte une dizaine de questions » ou encore « Vous pouvez remplir ce questionnaire en 5 minutes, montre en main ».

2) Réfléchis bien à ton texte d’introduction. Il faut qu’il suscite l’envie d’en savoir plus sur votre offre ou simplement de rendre service. Que ce soit à l’oral ou à l’écrit, explique l’intérêt de ton questionnaire de manière synthétique et sympathique. Si la personne sent que ses réponses sont vitales pour toi et que ça peut avoir un intérêt pour elle, alors elle remplira ton questionnaire.

3) Si tu veux un maximum d’informations rapidement, tu peux utiliser les questions fermées ou semi-ouvertes comme les cases à cocher, les réponses « oui » ou » non », les échelles de valeurs, etc.. Je te conseille toutefois de mettre quelques questions ouvertes pour apporter de la matière, avoir l’avis de ton sondé et qui être surpris·e des réponses.

4) Si tu le fais en ligne, si tu as des questions selon une réponse (par exemple : question 1, réponse A amène à la question 2 alors que la réponse B amène à la question 5), essaye de le faire automatiquement. Il faut que quand la personne choisi la réponse B, elle atterrisse directement à la question 5. Cela rendra le questionnaire plus fluide.

5) Ne sois pas trop direct·e dans tes questions. Même si tu veux savoir s’ils utiliseraient ton produit, si tu le dis clairement « as-tu besoin de PRODUIT ? », ils peuvent très bien ne pas savoir qu’ils en ont besoin ou simplement te dire non car au moment du remplissage, ils n’en ont pas besoin. Tout comme les questions délicates comme le revenu, l’orientation sexuelle (à ne poser que si c’est important), la consommation d’alcool, etc.

6) Tu peux demander les coordonnées des gens et s’ils acceptent, ça te fait déjà une première base de potentiels clients ! En effet, cela signifiera qu’ils sont intéressés par la suite. De ton côté, ça sera plus facile de revenir vers eux en leur disant « je vous ai écouté et c’est pourquoi je vous propose mon produit ou service qui répond à toutes vos exigences ».

Ton type d’étude de marché ?

Évidemment cela dépend du stade dans lequel tu es 🙂

Si tu souhaites te lancer à ton compte, fais une étude de marché générale pour aborder les grandes composantes de ton marché qui techniquement existent déjà. Je te parle donc de valider la demande, vérifier la concurrence, étudier les produits/services, etc.

Si tu es déjà en activité et que tu lances un produit ou un service, fais le même travail mais plus spécifique et demande à tes client·e·s (ancien·ne·s et actuel·le·s) des précisions pour creuser davantage.

Pour déterminer le profil de ta cible et le besoin, tu dois faire un questionnaire alors que pour connaître le marché et ta concurrence, tu dois faire de la recherche.

 

Les questions

Commence avec une question éliminatoire si tu en as une. Si tu sais à qui tu veux t’adresser, autant éliminer les autres. Si tu ne vises que les femmes, tu peux avoir une première question pour déterminer le sexe de sondé. Si c’est une femme, le questionnaire continue et si c’est un homme, un message de fin (avec des remerciements) et c’est bon. Inutile de faire perdre du temps à vous deux.

Ensuite, pour rappel, le questionnaire sert à établir un profil de ta cible. Voici plusieurs éléments pour t’aider :

  • Le profil type de la clientèle
    • Âge, sexe, ville, statut matrimonial, situation familiale, catégorie socio-professionnelle, profession, loisirs, réseaux sociaux
  • Ses habitudes de consommation
    • Consomme-t-elle ce genre de produit ou service ?
    • Quand ? Dans quel contexte ? Pourquoi ?
    • Où se fournit-elle ? En ligne ou sur place ? Tu peux aussi demander les marques pour avoir les concurrents.
    • À quelle fréquence ?
    • Est-ce une nécessité ou un plaisir de consommer ce produit ou service ?
    • Que recherche-t-elle lorsqu’elle achète ou consomme ce produit ou service ? Quelles sont ses attentes (quelles sont les critiques émises sur les concurrents) ?
    • Les éléments déclencheurs de l’achat ? Quels sont les critères importants pour vous ? (le rapport qualité-prix, la marque, la qualité optimale, le lieu de fabrication, le label, le prix, le packaging, la rapidité, la simplicité d’utilisation, la praticité, l’esthétisme, le service après-vente, etc.)
  • Son processus d’achat
    • Quel est son comportement d’achat ?
    • Effectue-t-elle facilement des achats sur Internet ?
  • Ses freins
    • Qu’est-ce qui empêcherait un achat ? Par exemple, le produit est actuellement disponible exclusivement sur internet, la personne préférerait un point de vente pour tester avant l’achat. Ou il faut absolument que le produit ne soit pas testé sur les animaux.
    • Quels reproches fait-elle à ce produit ou service et quelles seraient les améliorations à apporter ?
  • Son budget
    • Attention, si tu demandes directement « quel prix seriez-vous prêt à payer pour le produit/le service ? », la personne choisira sûrement le tarif le plus bas. Tu peux contourner et reformuler : « Quel est votre budget actuel pour ce type de produit/service ? » par exemple.
  • Ses vecteurs d’informations
    • Que fait-elle quand elle doit acheter un produit ou un service ?
    • Où se renseigne-t-elle ? Famille, entourage, blogs, influenceurs·ses, réseaux sociaux (lesquel), journaux, etc.
    • De quoi a-t-elle besoin pour s’informer ? De tests utilisateurs, d’avis clients, d’échantillons, du contenu du site du fournisseur, etc.
    • À quel moment est-elle le plus disposée à être sollicitée ?
  • Son profil professionnel – si tu vises les entreprises, il te faut quand même un point de contact
    • Dans quel secteur se trouve-t-elle ?
    • Quelle position occupe-t-elle au sein de son entreprise ?
    • A-t-elle un rôle décisionnaire au sein de son entreprise ?
    • Quels sont ses objectifs de carrière ?
    • Quelle est la structure de son entreprise ? (privée, publique, familiale)
    • Quel comportement d’achat fait-elle ? Comment ça se passe quand elle doit faire un achat pour l’entreprise ?
    • Comment décide-t-elle d’acheter ?
    • À quels défis doit-elle faire face ? Défis au sein de l’entreprise ou dans le processus d’achat.
    • Quels sont les problèmes pour lesquels elle cherche des solutions comme ton produit ou service ?
    • Quelle est la taille de son entreprise (CA et nombre d’employés) ?
    • Quel est son emploi du temps ou sa journée type ?
    • Quels moyens de communication utilise-t-elle dans son travail ? E-mail, téléphone, Skype, rendez-vous en face à face, etc.
    • Quels outils numériques utilise-t-elle ?

Évidemment, fais le tri parmi ces questions pour n’en sortir que les plus pertinentes. Vise à en avoir assez pour avoir les réponses à tes questions et pouvoir dégager des informations intéressantes.

Recherche pour le marché – À savoir

En parallèle de ton questionnaire pour connaître ta cible, il est important que tu fasses une analyse de ton marché. Connaître tes concurrences, savoir le potentiel de ta cible, etc. te mettra d’avancer sereinement. En effet, imagine que tu aies un super produit et une cible intéressée, mais que vous êtes 20 concurrents sur cette niche dont 2 grosses entreprises du calibre d’Apple…Pas facile de réussir (pas impossible ceci dit !)

Cette partie est plus ardue et souvent mise de côté par les entrepreneur·e·s et je comprends totalement ! En effet, tu devrais normalement passer plusieurs heures à chercher des informations, sur Internet et pourquoi pas auprès de tes concurrents directement. Si tu n’es pas obligé·e de faire une étude exhaustive, je te recommande quand même de glaner quelques informations, ne serait-ce que pour valider que ton marché n’est pas saturé ou que tu n’as pas 15 Goliath en face de toi.

 

Les sections

  • Identification du marché
    • Sur quel(s) marché(s) ton entreprise va-t-elle évoluer ?
    • Quelle est la dimension géographique du ou des marchés que tu souhaites cibler ?
    • Quelles sont les évolutions du marché en valeur et en volume ?
    • Quelle est la taille du marché et quelles sont les quantités vendues ?
    • Quel est le nombre de clients sur le marché ? Comment ce chiffre évolue-t-il ?
  • Les produits ou services directement ou indirectement concurrents
    • Quels sont tous les produits ou services qui sont comme le tien ou qui peuvent remplacer le tien ? Concurrence directe et indirecte (substitution).
  • Les concurrents
    • Qui sont-ils ? Où sont-ils ?
    • Que proposent-ils ? À quels prix ?
    • Comment vendent-ils ? Quels sont leurs résultats financiers ? À qui vendent-ils ?
    • Comment communiquent-ils ? Quels sont leurs avantages concurrentiels ?
    • Quelle est leur part de marché ?
    • Les clients / utilisateurs sont-ils satisfaits ?
  • Les facteurs qui peuvent avoir une influence sur ton marché et sur ton activité
    • Quelle est la stabilité politique ? Quel est le régime en place ?
    • Quelle est la politique en matière de fiscalité, de commerce, d’environnement, etc. ?
    • Quelle est la législation qui encadre votre activité ? Comment peut-elle évoluer ? Quel est le rôle des pouvoirs publics ? Quel est le rôle des groupes d’influence et des organisations professionnelles ? Etc.
    • Quelle est la conjoncture économique actuelle ? Quel est le taux de chômage ? Quelle est le revenu moyen ?
    • Quelle est la culture ? Quelles sont les valeurs et les normes ? Quel est le niveau d’éducation ? Comment évolue la démographie ? Quelles sont les habitudes de consommation ?
    • Quelles sont les évolutions technologiques à venir ? Quels secteurs ?

3 éléments à retenir :

  1. Prends le temps de réfléchir à ton questionnaire, la structure et les questions vont être déterminants pour ta réussite ;
  2. Si tu dois ne faire qu’une partie de ton étude de marché, fais le questionnaire et la partie sur les concurrents ;
  3. Tout ce travail te permettra de trouver des leviers stratégiques et même de trouver tes premiers clients.

Conclusion

Tu as tous les éléments en main pour créer ta première étude de marché ! Tu peux aussi télécharger ton modèle pour t’aiguiller. Je te souhaite de la persévérance et de la patience !

Autres articles qui pourraient te plaire

Définition étude de marché

Définition étude de marché

Tu as une idée d'activité ? Tu viens de te lancer et tu ne trouves pas de client·e·s ? As-tu pensé à faire un questionnaire pour valider ton idée ? Non...Ok, il est judicieux de penser à créer ton questionnaire d'étude de marché (je t'explique comment le faire ici)....

lire plus
Créer une chaîne YouTube

Créer une chaîne YouTube

Tu souhaites développer un nouveau canal de communication pour ton activité ou entreprise ? Tu as envie de faire des vidéos tout simplement ? Aujourd'hui, je te propose un court article pour savoir comment créer une chaîne YouTube !   Pourquoi créer une chaîne...

lire plus
Comment faire un mailing d’opération

Comment faire un mailing d’opération

Tu as une base de contacts que tu alimentes régulièrement grâce à des inscriptions à ta newsletter ? Tu envoies régulièrement une newsletter, tes contacts te connaissent donc et là, tu as une nouveauté, un lancement à faire ou bien même c'est la période "commerciale"...

lire plus