« Vénale », « Accro à l’argent », « pas digne de confiance ». Voici ce dont on m’a qualifié l’été passé.

Pourquoi ?

Pour une question de devis…

Pourquoi faire un devis…

Quand j’ai entendu ça, je me suis sentie terriblement mal. Je me suis questionnée pour savoir si j’étais accro à l’argent et si l’on ne pouvait pas compter sur moi.

Je me disais que j’avais un problème, notamment avec l’argent, que je devais être plus souple dans mes relations professionnelles, que je pouvais faire confiance aux gens, que c’était mal de parler d’argent, même si c’était dans un cadre professionnel. Je ne pouvais pas parler d’argent, car j’étais entrepreneure et donc, je faisais “ma passion”… J’avais tort.

Est-ce que ça t’est déjà arrivé ?

T’es-tu déjà senti·e gêné·e de parler d’argent ? de ne pas savoir comment amener ce sujet sur le tapis lors d’un appel ou d’un échange avec un prospect ?

Toute cette gêne, et cette remise en question, je les ai eues et la conséquence d’être jugé·e et bien, je l’ai vécu.

 

J’ai eu ce commentaire 2-3 fois en l’espace de quelques semaines alors ça a renforcé ma remise en question et ça a traîné pendant plusieurs autres semaines. Avec du recul, il y a eu 2 types de situations, une très classique et une plus misérable (oui, misérable).

pourquoi devis
pourquoi devis
Syndrome imposteur-pablo-de-la-fuente
Syndrome imposteur-pablo-de-la-fuente

On commence toutes et tous : le devis maladroit.

On a beau lire les bonnes pratiques, un appel commercial est rarement sympa et fluide au début.

J’enchaînais plusieurs appels commerciaux, j’étais très peu sûre de moi, et pour tout te dire, il m’est déjà arrivé que ce soit le prospect lui-même qui me dise “Et donc… vous avez peut-être une offre à me faire…”, car je ne savais pas comment amener cette partie. Pourquoi faire un devis ? Peut-être que je peux m’en passer, non ?

Non, évidemment que non.

Du coup, pour compenser cette gêne et aussi parce que j’aime que les choses soient carrées, surtout quand il est question d’argent, j’ai tendance à me répéter. C’est aussi l’habitude d’accompagner des gens et des étudiants : il faut répéter plusieurs fois pour être sûre que tout soit compris 😅

Sauf que ma formulation était bancale au début et trop de répétitions donne l’impression d’insister lourdement. Je peux comprendre que ça donnait ça 👇

Même si ce n’était évidemment pas le but. À force d’essais, j’ai appris à mieux formuler pour dédramatiser cette partie, même en continuant à répéter les informations 😉

Conseil : entraîne-toi et trouve ta formulation ! Ça ne sera pas parfait au début, tu seras stressé·e et maladroit·e, mais il vaut mieux être excessivement clair·e, quitte à dire “je préfère prendre le temps d’expliciter pour qu’il n’y ait pas de malentendu” plutôt que de se retrouver avec un devis bancal.

Pourquoi faire un devis ? Pour éviter la prestation qui ne sent pas bon

Ahhhh la partie croustillante ! Celle qui m’a poussé à écrire cet article et qui, j’espère, ne t’arrivera jamais. Cette situation m’a permis d’assumer mes choix et surtout de relaxer par rapport aux devis, mais pas forcément comme tu le penses 😉

Un client m’avait mis en relation avec un de ses prestataires pour un travail commun. De fil en aiguille, ce prestataire, Jean-Samuel de son faux nom, me propose de travailler avec lui pour un “gros contrat”.

Mon approche est celle d’une freelance, pas d’une agence avec 15 000 réunions avant signature. Le prix de mes prestations ne me permet pas de passer 20h en phase commerciale. Jean-Samuel, lui, avait une approche d’agence donc il a passé beaucoup de temps pour préparer et signer ce client. C’est sa méthode, son client, normal qu’on fasse selon son fonctionnement. Il y a eu beaucoup d’appels, d’échanges de mails, suggestion de faire un audit gratuitement (que j’ai refusé), des rendez-vous déplacés/annulés/en retard, etc..

Je commençais à trouver ça long et lourd, mais Jean-Samuel est une personne que j’apprécie, c’est un gros contrat pour lui, et c’est potentiellement un gros contrat pour moi aussi.

Cette phase dure plusieurs mois et puis un jour, on parle des devis, je soumets le mien à Jean-Samuel qui négocie le tarif et envoie le tout au client. Le client a donc tous les devis (a priori, de ce que j’en sais) et Jean-Samuel me dit “ok, il a signé pour moi. Toi, il veut te voir avant, histoire de voir le feeling”. Je comprends, on se voit et à la fin du rendez-vous, on convient que je renvoie le devis pour qu’il le signe.

J’envoie le devis avec signature électronique et zéro nouvelle.

Une relance, pas de nouvelle.

Quand Jean-Samuel m’écrit, je lui fais part de la situation et je lui explique que je ne pourrais pas commencer la prestation si le devis n’est pas signé. C’est un gros contrat donc beaucoup de temps à passer dessus, une petite signature me rassurait. Jean-Samuel me dit qu’il faut relancer et qu’il est surpris de mon mail, car c’est dur, que je me suis engagée et qu’il m’a amené ce contrat.

Sens-tu la situation un poil désagréable pointer le bout de son nez ?

Une relance et une réponse (je pense que Jean-Samuel a fait un coucou au passage) : le client veut un rabais, car c’est “un gros contrat”.

J’explique qu’il y a déjà un rabais et que je ne peux descendre plus, il me dit “ok, je signerai”.

Deux semaines passent et pas de signature.

Une relance, pas de signature.

J’ai décidé de laisser jusqu’à la veille du 1er rendez-vous, au cas où. J’aurais dû avertir Jean-Samuel plus tôt, mais à ce moment-là, je me disais que le client allait signer vu le nombre de relances et surtout vu le fait qu’il m’avait dit qu’il signerait.

Sens-tu le verdict désagréable arriver ?

Le client n’a pas donné signe de vie.

J’ai donc appelé Jean-Samuel pour lui exposer la situation et lui dire que je ne pouvais pas commencer la prestation sans la signature, surtout après plus d’un mois de relances. Il n’a pas aimé et surtout n’a pas compris ma position. Pour lui, je n’étais pas fiable, je ne pensais qu’à l’argent, que je le mettais dans le trouble et qu’il m’avait amené ce client alors pour qui je me prenais à faire la fine bouche.

Et tu sais quoi ? Tout ce qu’il me disait, je le pensais. Comment pouvais-je refuser un tel contrat ? Je le plantais la veille, j’étais fermée et rigide à tenir à ce satané devis ! J’étais nulle, stupide, lâche et tout ce que tu veux.

Sauf que je n’arrivais pas à faire autrement que de ne pas embarquer dans ce projet. Je ne le sentais pas. Cela faisait des semaines que ça tournait dans ma tête et qu’une tonne de petits éléments m’indiquaient de faire attention. Je ne pouvais pas travailler des semaines et des semaines sur un contrat où je n’étais pas garantie d’être payée, au risque de passer à côté d’un contrat signé et validé, tu vois ce que je veux dire ?

Alors certes, ça m’a blessé et je me suis malmenée pendant un moment.

Et, pour un groupe de personnes, j’ai maintenant cette réputation.

Mais je ne regrette aucunement.

Pourquoi ? Parce que tout ça m’a permis de comprendre avec qui j’avais envie de travailler et de faire le tri très facilement.

Pourquoi faire un devis ?

1. Parce que c’est la loi

Il y a plusieurs cas où le devis est obligatoire. Voici la ressource de Service Public et une autre qui explique pourquoi faut faire un devis.

2. L’argent n’achète pas tout

C’est la base, mais peu importe le montant du contrat, il est primordial de “sentir” le contrat. Si tu n’es pas à l’aise dans la phase commerciale, imagine ce que cela va donner lors de la prestation ! Tu n’as pas quitté le salariat pour avoir la boule au ventre avec un·e client·e.

J’ai la chance d’avoir eu la rupture conventionnelle donc ce fut un poil moins difficile de dire non, mais s’il te plaît, pense à toi et à ton bien-être. Détermine ce qui est acceptable pour toi et ce qui ne l’est pas et ne cède pas. Tu le regretteras trop par la suite sinon.

3. Le ou la client·e n’a pas le temps de signer un devis électronique

À la limite avec un devis papier, à imprimer, signer, scanner, je peux comprendre que ce soit “long”. C’est pour ça qu’on a inventé la signature électronique !

Il existe plein d’applications, personnellement, j’utilise PandaDoc qui est gratuit, simple d’utilisation et en français. Le ou la client·e n’a qu’à cliquer sur le lien, signer et les deux parties ont un mail avec le devis signé. 30 secondes.

S’il ou elle n’a pas 30 secondes à accorder à un document obligatoire et légal, qu’en sera-t-il de la prestation ?

4. Manque de confiance ?

Tu souhaites construire ta maison, tu ne voudrais pas avoir un devis et un contrat qui encadrent la prestation ? Tu feras entièrement confiance à un·e inconnu·e, une personne que tu ne connaissais pas il y a quelques jours ?

Un devis est un document qui protège les deux parties : la personne prestataire est assurée d’être payée pour son travail (du moins, selon la loi) et la personne cliente est assurée d’avoir un résultat défini contre un montant (du moins, selon la loi). La personne qui ne signe pas ne s’engage pas alors qui nous dit qu’elle respectera sa part du contrat ?

Cela permet de te protéger toi en tant que prestataire. S’il n’y a pas de devis signé, tu peux te retrouver à faire beaucoup de choses que prévues…sans garantie d’être payé·e !

J’ai déjà entendu des client·e·s dire “Tu ne me fais pas confiance ?” ou “Fais-moi confiance, je le signerais quand j’aurais le temps”. Ce n’est pas une question de confiance. On ne se connaît pas, et c’est un engagement professionnel, point. Je te recommanderais de faire signer un contrat professionnel à ta douce moitié si vous devez travailler ensemble alors que tu vis avec. C’est faire les choses correctement, tout simplement et s’éviter des complications inutiles.

Pourquoi faire un devis en tant qu’autoentrepreneur ?
Pourquoi faire un devis en tant qu’autoentrepreneur ?

Le devis est un indicateur de fiabilité

Depuis cette histoire, je suis beaucoup plus tranquille durant la phase commerciale et surtout, je fais du tri.

Pour moi, si la personne n’est pas capable de signer un devis, c’est qu’il y a un souci.

Je ne dis pas qu’il faut signer dans la minute et que les relances sont négatives. Pas du tout ! Les gens peuvent mettre du temps à signer pour de multiples raisons et la relance peut rappeler de le faire ou de poser des questions (”je n’ai pas signé, car je voulais valider avant que…”). Il n’y a pas de souci, a priori, avec la relance, simplement, je pense que l’absence de signature en dit long sur une personne…

À part cette situation et mes débuts chaotiques de prospection, je n’ai plus jamais rencontré de problèmes. J’ai trouvé la bonne formulation, donné les éléments en amont avec toutes les informations et quand j’émets un devis, c’est que la personne souhaite vraiment travailler avec moi donc c’est signé en une journée. Si elle ne signe pas, c’est qu’elle n’a pas osé me dire non plus tôt.

Fais-toi confiance

Si tu exiges un devis, surtout pour les premiers contrats avec un·e client·e, tu as raison.

Tu n’es pas rigide ou pénible à exiger un devis signé, ok ?

C’est faire le travail correctement et poser un cadre professionnel. Si la personne ne veut pas signer ton devis, mais te faire travailler quand même, c’est elle qui a un souci. Elle a un souci avec l’argent, l’engagement ou je ne sais quoi, mais ce n’est pas de ton ressort. Protège-toi, ne te retrouve pas à travailler 100h sans filet de protection. Et si tu hésites et que tu t’apprêtes à dire oui malgré l’absence de signature, écris-moi 😉

P.S : le 1er rendez-vous a été reporté par le client et en écrivant cet article, je suis allée voir ce qu’avait le client sur Internet et rien n’a bougé depuis ce fameux été…

Tu veux augmenter ton nombre de devis en attirant des gens qui te correspondent ? Inscris-toi à la newsletter mensuelle de Télégraphiste pour comprendre comment créer ta propre communication.

Cet article t’a plu ? 📌 Épingle-le sur Pinterest pour le retrouver plus tard !

Projet entrepreneurial Pinterest
Projet entrepreneurial Pinterest 2
Projet entrepreneurial Pinterest 3

Autres articles qui pourraient te plaire

Les 5 outils de signature électronique

Les 5 outils de signature électronique

Entrons dans le vif du sujet : est-ce que tu as déjà procrastiné pour signer un document, car il fallait l’imprimer, le signer, le scanner et le renvoyer ? Pire : est-ce que tu t’es déjà retrouvé·e avec un·e prospect qui mettait du temps à signer ton devis ?...

lire plus