Quand tu vas sur un site, une bannière ou une fenêtre apparaît te disant de t’inscrire à la newsletter contre 5% de rabais ou pour être sûr·e de ne rien louper ? Tu t’inscris et là, tu reçois régulièrement des mails dans ta boîte mails. Ce sont des newsletters. Pourtant, tu vois un peu tout et n’importe quoi comme types de mails… Nous allons donc voir ensemble la définition de newsletter.

La définition de newsletter

Si tu es Québécois·e ou que tu aimes tout simplement les traductions, tu diras infolettre. C’est la même chose et tu pourrais m’entendre le dire aussi de temps en temps.

Une newsletter est basiquement un mail contenant des informations que tu envoies à des particuliers en tant qu’entreprise. Freelances (comme moi) et grandes entreprises (Picard, par exemple) en envoient.

Ce qui est particulièrement intéressant avec l’idée de la newsletter, c’est que la personne a pris la décision de s’inscrire et a fait le choix de recevoir des mails de ta part. C’est important de garder ça en tête, cela veut dire que tu as déjà un intérêt à ses yeux. Elle te donne une chance, profites-en intelligemment.

 

Une vraie newsletter

Une vraie newsletter est composée uniquement d’informations. Cela peut être l’actualité de l’entreprise, les nouvelles du domaine ou encore un sondage. Le but est d’informer et non de vendre. J’insiste, mais il est important de différencier la newsletter (informative) du mail d’opération ou commercial (commercial donc).

Pourquoi ? Parce que la personne qui reçoit cette newsletter s’est inscrite pour avoir principalement de l’information et parce que si elle reçoit tous les mois des propositions commerciales, elle va se lasser. Résultat : soit elle va se désinscrire soit elle ne va plus faire attention à tes mails. Tu auras donc perdu un·e client·e potentiel·le en forçant une vente. Nous reviendrons sur le mail commercial plus tard.

À quoi sert une newsletter ?

À informer. Merci bonsoir ! Blague à part, c’est vraiment son but premier. Ceci dit, il y a une raison à informer son contact, et même plusieurs raisons en fait.

La première raison est qu’en envoyant régulièrement une newsletter, tu te rappelles à lui. Tu lui fais un petit coucou pertinent, car tu lui donnes de l’information, et il ne t’oublie pas.

La deuxième est que tu bâtis auprès de lui une réputation d’expert·e. En lui fournissant de l’information sur un domaine précis, le tien, il voit que tu t’y connais et que tu lui apprends des choses. Tu deviens donc un·e expert·e à ses yeux.

Ensuite, tu deviens son point de repère. Comme tu es un·e expert·e pour lui, ton contact va se tourner vers ton blog, tes articles et tes connaissances quand il aura besoin d’informations. Tu es donc ancré·e dans sa tête.

Finalement, il pensera à toi quand il aura besoin d’une personne dans ton domaine. Tu lui auras montré ton expertise, tu l’auras informé et ta newsletter tombera au bon moment, celui qui lui fera dire « C’est vrai que j’ai besoin d’améliorer ce point, il/elle serait parfait·e pour m’aider à le faire ! »

La newsletter permet la création d’une relation de confiance entre ton contact et toi et cela se fait sur le long terme. Cela peut prendre 6-9 mois, même plus, avant qu’une personne te contacte à la suite d’une newsletter. Tu pourrais même ne pas le savoir car elle viendra par un autre moyen, mais ces envois de mails auront conduit à cet achat ou prise de contact.

À droite, voici ma dernière newsletter (au moment de la rédaction de cet article) et ci après, d’autres exemples de newsletters :

Plusieurs exemples de newsletter

À quelle fréquence envoyer ta newsletter ?

L’idée est de rester dans la mémoire de tes contacts donc assez souvent pour ne pas qu’ils se demandent tous les 6 mois qui est l’expéditeur et pas tous les jours pour éviter qu’ils se sentent noyés par toi. Cela dépend aussi de ton contenu, si tu as beaucoup de choses à transmettre et du temps pour créer du contenu.

Tu peux commencer avec une newsletter par mois, par exemple tous les 2è jeudis du mois. Cela crée ainsi un rendez-vous. D’ailleurs, moi, c’est tous les 1er mardis du mois, inscris-toi. 

Le mail commercial ?

Précédemment, j’ai insisté sur la différence entre newsletter et mail commercial. L’être humain aime qu’on lui facilite la vie donc newsletter = information et mail commercial = vente. Cela veut dire 2 choses.

La première est que ton mail commercial ne doit avoir qu’un sujet. N’essaye pas de tout vendre dans un mail, concentre-toi sur un élément. Par exemple : « Vente exclusive de tissus », « Profitez de la formation sur le référencement naturel ». Tu peux être plus large dans ta formulation évidemment comme « Promotion sur toute la boutique en ligne » et « Choisir sa prochaine formation en ligne ». Ce qu’il ne faut pas faire, c’est donner plusieurs choix comme « Vente exclusive sur les tissus, les oreillers, les porcelaines et les tableaux » (autant dire « sur toute la boutique ») ou « Profite de la formation A, B, C, D, E et F » (idem autant dire « de toutes les formations »). En bout de ligne c’est la même chose, avoir du choix, mais la formulation indique un tout, ce qui est plus facile à assimiler et plus rapide à lire. Le contact n’a pas à décider à la lecture du mail quelle promotion il veut ou quelle est la meilleure formation pour lui. Il le fera une fois sur le site et qu’il aura toutes les informations pertinentes.

La deuxième est que le fait d’envoyer des newsletters régulièrement permet de mieux préparer ton contact à passer à l’action lors de la réception d’un mail commercial.

Si tu sais trouver le juste milieu entre les deux types de mailing, tu peux envoyer de temps en temps des mails commerciaux dans le but de vendre tes produits ou services. C’est normal et attendu de la part de tes contacts, il faut simplement faire les choses correctement. Il y a des périodes plus propices à la vente : si c’est la période des soldes, si tu sors une nouvelle collection, si tu souhaites faire une promotion, si c’est bientôt Noël, alors oui, envoies un mail ! Et même plusieurs, si tu veux !

Si tu es un·e expert·e aux yeux de tes contacts, quand tu proposeras une promotion, ils seront déjà convaincus et cliqueront sur ton lien pour en savoir plus.

Si tu es leur référence pour la décoration, quand tu proposeras des ventes folles, ils seront intéressés. Peut-être qu’ils seront dans le métro quand ils recevront ton premier mail, mais le deuxième ou le troisième tombera au bon moment.

Voici quelques exemples de mails commerciaux :

Plusieurs exemples de mails commerciaux

Quelques chiffres sur la newsletter (et le mail commercial)

Tu penses peut-être que personne n’ouvre ni les newsletters ni les mails commerciaux et que ça ne sert à rien…Voici quelques chiffres tirés du Monde du mail (cet article et celui-ci) :

  • 3.9 milliards de personnes utilisent régulièrement les mails dont 42.2 millions d’utilisateurs en France
  • Le taux moyen d’ouverture en 2020 est de 17.80% (l’article montre les différences selon les domaines)
  • Le CTR moyen est de 2.6 %. C’est le nombre de personnes qui ont cliqué sur des liens dans ta newsletter par rapport au nombre total de newsletters envoyées. Si tu as envoyé à 100 personnes et que seules 2 ont cliqué sur un lien, cela te fait un CTR de 2%.
  • Le CTOR moyen est de 14.3%. C’est aussi le nombre de personnes qui ont cliqué sur des liens, mais cette fois, par rapport au nombre de newsletters ouvertes. Ainsi, si tu as envoyé à 100 personnes, 50 l’ont ouvertes et que toujours seules 2 ont cliqué sur un lien, cela te fait un CTOR de 4%. Ce sont 2 personnes sur 50 et non plus sur 100.
  • Le retour sur investissement (ROI) concernant l’emailing est le plus élevé de toutes les actions marketing possibles : 28.5%.
  • Un acheteur ayant reçu une offre par email au préalable dépense 138% de plus qu’un autre acheteur en ligne.

L’emailing que ce soit la newsletter ou le commercial a encore de nombreux avantages et il serait dommage de s’en passer ! Cependant, comme c’est un canal puissant, beaucoup d’entreprises font des newsletters et en moyenne, une personne est inscrite à 6 newsletters (source). Il faut donc se démarquer !

Je te propose de découvrir comment y parvenir pour une newsletter et un mailing d’opération.

Cet article t’a plu ? 📌 Épingle-le sur Pinterest pour le retrouver plus tard !

Avoir une newsletter 1
Avoir une newsletter 2
Avoir une newsletter

Autres articles qui pourraient te plaire

Faire ta stratégie de communication pour Noël

Faire ta stratégie de communication pour Noël

On est bientôt en décembre et normalement tu commences à préparer ta stratégie de communication pour Noël. Tu ne sais pas par où commencer ? non... Bon retrousse tes manches, voici un article (pas si) express pour que tu aies ta stratégie de communication spéciale...

lire plus
Ton calendrier éditorial 2021

Ton calendrier éditorial 2021

L'organisation est une des clés d'une bonne communication !   C'est pour cela que personnellement qu'en fin d'année, je me construis un calendrier éditorial regroupant toutes les dates importantes de l'année qui arrive. Cela prend du temps, je ne te le cache pas...

lire plus